Budget : le Québec est toujours bon dernier en matière de taxation du tabac et la Société canadienne du cancer est déçue que la situation perdure

21 mars 2016

Montréal -

La Société canadienne du cancer (SCC) est déçue que le gouvernement Couillard et le ministre des Finances, Monsieur Carlos Leitão, aient écarté l’augmentation de la taxe provinciale sur le tabac dans le budget présenté hier. « Le cancer est la principale cause de mortalité au Québec, et on prévoit une hausse du nombre de cas de 35 % d’ici 15 ans. À lui seul, le tabac est responsable du tiers des décès par cancer. L’augmentation des taxes sur le tabac est donc une mesure essentielle dans la lutte contre le cancer car elle est l’un des moyens les plus efficaces pour diminuer la consommation du tabac, un produit qui tue un utilisateur sur deux », déclare Suzanne Dubois, directrice générale, SCC.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la hausse des taxes est très efficace pour empêcher les jeunes de commencer à fumer, convaincre les fumeurs d’arrêter et prévenir les rechutes chez les ex-fumeurs. Selon les propres chiffres du ministère des Finances, par exemple, une hausse de 5 $ la cartouche de tabac aurait permis d’inciter environ 63 000 personnes à arrêter de fumer. « Le fait que le Québec continue de vendre son tabac le moins cher au Canada permet aux adolescents de tomber facilement dans le piège du tabagisme », affirme Mélanie Champagne, directrice, Questions d’intérêt public.

La SCC invite donc le ministre à rectifier le tir au cours des prochains mois en augmentant la taxe provinciale sur le tabac d’au moins 5 $ la cartouche. Une telle hausse permettrait de récolter environ 144 millions de dollars supplémentaires et de réaliser des économies substantielles en soins de santé. « La lutte contre le tabagisme est un incontournable de la lutte contre le cancer. La manière la plus efficace de réduire le tabagisme est de réduire le désir d’en consommer, ajoute Suzanne Dubois. La hausse de la taxe provinciale est un des meilleurs outils dont le gouvernement dispose. »

Chaque jour, la Société canadienne du cancer travaille à sauver plus de vies. Grâce à des milliers de Québécois, donateurs et bénévoles, elle lutte pour prévenir plus de cancers, permettre à nos chercheurs de faire plus de découvertes et aider plus de personnes touchées par la maladie. Sauvons plus de vies.


André Beaulieu
Conseiller principal, Communication
Société canadienne du cancer
Division du Québec
Téléphone cellulaire : 514 217-8327

Mélanie Champagne
Directrice, Questions d’intérêt public
Société canadienne du cancer
Division du Québec
Téléphone cellulaire : 514 651-1470