A A A

Belle réussite pour le MÉMO-MAMO de la Société canadienne du cancer : plus de 100 000 $ pour sauver plus de vies!

26 avril 2016

Montréal -

La Société canadienne du cancer (SCC) et Lise Dion, porte-parole de la campagne du Mémo-mamo sont fières d’annoncer que plus de 20 000 porte-clés Mémo-mamo ont été vendus pendant les fêtes dans les pharmacies Jean Coutu pour sensibiliser les femmes de 50 à 69 ans à l’efficacité de la mammographie et à l’importance de participer au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS). Plus de 100 000 $ ont été remis à la SCC et seront utilisés pour ’informer et soutenir les Québécoises touchées par le cancer du sein.

À ce jour, 140 000 femmes se sont procuré le Mémo-mamo et 700 000 $ ont été remis à la SCC grâce au partenariat avec le Groupe Jean Coutu (PJC) inc. « Merci à toutes les femmes qui ont acheté un Mémo-mamo de la SCC, déclare Lise Dion, porte-parole de la campagne Mémo-mamo de la SCC. Mon Mémo-mamo est accroché à mon sac à main. Je l’utilise souvent pour parler de mammographie aux femmes qui me tiennent à cœur. Je suis heureuse de voir que nous sommes de plus en plus nombreuses à le faire. »

Avec deux perles de tailles différentes, le Mémo-mamo de la SCC est un outil éducatif qui illustre l’efficacité de la mammographie. La grosse perle blanche, de la taille d’une pièce de 25 cents, représente la bosse généralement détectée par une femme elle-même. La petite perle rose représente le type de lésion pouvant être décelée à l’aide de la mammographie, laquelle peut être aussi petite qu'une tête d’épingle.

Au Québec, toutes les femmes âgées de 50 à 69 ans reçoivent une lettre leur offrant la possibilité de participer au PQDCS. Dans le cadre de ce programme, elles sont invitées à passer gratuitement une mammographie de dépistage (radiographie des seins) une fois tous les deux ans entre 50 et 69 ans. Une lettre est envoyée chaque fois qu’il est temps de passer une nouvelle mammographie. Celle-ci sert de prescription, donc aucune visite auprès d’un professionnel de la santé n’est requise pour aller passer une mammographie. Dans le cas d’une femme qui n’a pas de médecin traitant, un suivi médical est fait automatiquement si elle participe au PQDCS.

 

Cancer du sein en bref :
  • Huit cancers du sein sur dix touchent des femmes de 50 ans et plus.
  • La survie relative à cinq ans du cancer du sein se situe à 88 %. Ce taux grimpe à presque 100 % quand la tumeur est détectée au début de la maladie (stade 1).

Chaque jour, la Société canadienne du cancer travaille à sauver plus de vies. Grâce à des milliers de Québécois, donateurs et bénévoles, elle lutte pour prévenir plus de cancers, permettre à nos chercheurs de faire plus de découvertes et aider plus de personnes touchées par la maladie. Sauvons plus de vies. Visitez cancer.ca ou appelez-nous au 1 888 939-3333.

Renseignements :

André Beaulieu

Conseiller principal, Communication

Société canadienne du cancer

Division du Québec

Téléphone : (514) 393-3444