A A A

Financement de 563 530 $ à deux chercheurs de Québec - La Société canadienne du cancer mise sur les soins palliatifs pour améliorer la qualité de vie des patients

09 mai 2014

Montréal -

En cette Semaine nationale des soins palliatifs, la Société canadienne du cancer (SCC) - Division du Québec est fière d’annoncer la remise de deux importants octrois issus de son programme de Subventions pour l’amélioration de la qualité de vie. Véritable pépinière de la recherche en soins palliatifs, la capitale nationale fait tout un doublé. Sur les neuf subventions accordées au pays, les deux octrois québécois d’un peu plus de 280 000 $ chacun ont été obtenus par le Dr Bruno Gagnon et le Dr Pierre Gagnon, tous deux attachés à l’Université Laval, au Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval, au CHU de Québec ainsi qu’à l’Équipe de Recherche Michel-Sarrazin en Oncologie psychosociale et Soins palliatifs (ERMOS).

Deux projets novateurs qui mettent le patient au centre du système

Le projet du Dr Bruno Gagnon vise à évaluer l’efficacité accrue d’une équipe interdisciplinaire en soins palliatifs, comprenant un nutritionniste, un physiothérapeute et un ergothérapeute en plus du médecin et de l’infirmière spécialistes. Ces résultats contribueront à améliorer les soins offerts aux patients atteints d’un cancer avancé et à optimiser le travail des professionnels de la santé, en réduisant les visites chez les oncologues et aux urgences.

Dr Pierre Gagnon s’efforce quant à lui d’améliorer la qualité de vie existentielle et globale des personnes atteintes d’un cancer avancé, par une intervention de soutien téléphonique. Pour diminuer la détresse existentielle, 136 patients atteints d’un cancer avancé participeront à huit sessions de psychothérapie par téléphone. Si les interventions téléphoniques s’avèrent concluantes et améliorent effectivement la qualité de vie, ces résultats ouvriront la voie à du soutien varié (téléphone, intervention par Skype) plus accessible, particulièrement en milieu rural.

La capitale nationale est devenue au fil des années un pôle d’expertise incontournable en matière de soins palliatifs, notamment avec la présence remarquée d’une infrastructure régionale, l’Équipe de Recherche Michel-Sarrazin en Oncologie psychosociale et Soins palliatifs (ERMOS). Il s’agit d’une équipe interdisciplinaire qui compte une vingtaine de chercheurs qui sont affiliés majoritairement à l’Université Laval.

« Pour mener à bien leur projet respectif, les docteurs Gagnon et leurs équipes d’une vingtaine de chercheurs, bénéficieront chacun d’une subvention de près de 300 000 $, sur trois ans, déclare Suzanne Dubois, directrice générale de la SCC – Division du Québec. L’enjeu des soins palliatifs est prioritaire aux yeux de la Société canadienne du cancer et le deviendra davantage avec le nombre de Québécois qui devront faire face au cancer dans les prochaines années. »

Des soins palliatifs pour tous, partout et plus tôt

La SCC finance la recherche en soins palliatifs au pays, mais milite aussi pour améliorer l’accès à ces soins essentiels. Cette année, au Québec, dans 89 Relais pour la vie de la SCC, la question des soins palliatifs fera l’objet d’une grande mobilisation citoyenne. Des milliers de cartes postales seront signées et par la suite envoyées aux élus et aux décideurs du réseau de la santé, pour leur demander de faire avancer l'accès à ces soins essentiels qui ne sont pas offerts en nombre suffisant.


Chaque jour, la Société canadienne du cancer travaille à sauver plus de vies. Grâce à des milliers de Québécois, donateurs et bénévoles, elle lutte pour prévenir plus de cancers, permettre à nos chercheurs de faire plus de découvertes et aider plus de personnes touchées par la maladie. Sauvons + de vies. Visitez cancer.ca ou appelez-nous au 1 888 939-3333.

Renseignements :

André Beaulieu

Conseiller principal, Communication

Société canadienne du cancer

Division du Québec

Téléphone : (514) 393-3444