La Société canadienne du cancer rétablit les faits sur le cancer

04 février 2013

Montréal, QC -

Le 4 février est la Journée mondiale contre le cancer. Organisée par l’Union internationale contre le cancer (UICC) en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette journée qui a pour thème : Cancer – Le saviez-vous ? nous donne l’occasion de déboulonner certains mythes sur le cancer.

Mythe 1: Le cancer n’est pas qu’une question de santé parmi d’autres

  • Fait : Le cancer est la 1re cause de mortalité au pays : 75 700 décès au Canada, en 2012, dont 20 000 au Québec. 

  • Fait : Neuf familles canadiennes sur dix aux prises avec le cancer disent faire face à des problèmes financiers. Le coût moyen d’un traitement anticancéreux est de 65 000 $. Les trois quarts des nouveaux médicaments anticancéreux qui se prennent à la maison coûtent plus de 20 000 $ par an.

Mythe 2: Le cancer touche les personnes âgées

  • Fait : Le cancer est une épidémie mondiale. Bien qu’au Canada, 88 % des nouveaux cas de cancer et 95 % des décès par cancer touchent des Canadiens de 50 ans et plus, personne n’est à l’abri. Au Québec, sur les 47 600 nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2012 (186 400 au Canada), 5700 l’ont été parmi des personnes de moins de 49 ans (22 350 au Canada).
  • Fait : En 25 ans le nombre de cas de cancer a doublé au pays 1988-2013 et à mesure que la population augmentera et vieillira, le nombre de cas de cancer va continuer à progresser. On estime qu’à l’échelle planétaire, le nombre de cas de cancer pourrait exploser de 75 pour cent d'ici 2030 : selon les Nations unies, il y aura 22,2 millions de nouveaux cas de cancer dans 184 pays d'ici 2030.

Mythe 3: Le cancer est une condamnation à mort


  • Fait : De nombreux cancers considérés auparavant comme mortels peuvent aujourd’hui être contrôlés, notamment les cancers de la prostate ou du testicule. Le taux de mortalité du cancer du sein a diminué de près de 40 % depuis 1986. Tout ceci tient vraisemblablement au progrès de la recherche, à un diagnostic plus précoce et à l’accessibilité de traitements plus efficaces.
  • Fait : Environ 750 000 Canadiens ont survécu à un cancer au cours des 10 dernières années. Au Canada, le taux de survie relative à cinq ans, tous cancers confondus, est passé de 25 % dans les années 40, à 62 % aujourd’hui. Ce taux est de 96 % pour le cancer de la prostate, 88 % pour le cancer du sein, 63 % pour le cancer colorectal.

Mythe 4: On ne peut rien faire contre le cancer

  • Fait : Environ la moitié des cas de cancer pourraient être évités par l’adoption de saines habitudes de vie et de politiques protégeant la santé de la population. La prévention et le dépistage précoce constituent les moyens les moins coûteux et les plus durables à long terme pour réduire le fardeau du cancer.
  • Fait : Si le taux de tabagisme atteignait 10 % au Canada, on pourrait éviter, d’ici 2030, environ 58 000 nouveaux cas de cancer du poumon et 46 000 décès liés à cette maladie. Le Québec compte à lui seul le tiers des cas de cancer du poumon au pays. Un Québécois sur cinq fume (ce taux est pratiquement le même depuis 2006).
  • Fait : Le Québec est aussi l’un des endroits au pays où on bouge le moins (57 % des adultes ne font pas l’équivalent d’au moins une demi-heure de marche d’un bon pas par jour), alors que les études démontrent qu’un minimum de 30 minutes par jour d’activité modérée peut aider à prévenir entre autres les cancers du côlon, du sein et de l’utérus.
  • Fait : Les cancers dépistés tôt offrent de meilleures chances de rétablissement, d’où l’importance d’encourager davantage de femmes à participer au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (400 000 Québécoises n’y sont pas inscrites) et d’accélérer la mise en œuvre du Programme québécois de dépistage du cancer colorectal.

Depuis 75 ans, la Société canadienne du cancer est avec les Canadiens dans le combat pour la vie. Nous nous sommes employés sans relâche à prévenir le cancer, à financer la recherche et à soutenir les Canadiens touchés par le cancer. Nous continuerons de lutter avec eux pour changer le cancer à jamais afin qu’ils soient moins nombreux à y faire face et plus nombreux à y survivre. Pour en savoir plus sur le cancer, visitez cancer.ca ou appelez notre service d’information sur le cancer, un service gratuit et bilingue, au 1 888 939 3333.

Renseignements :

André Beaulieu

Conseiller principal, Communication

Société canadienne du cancer

Division du Québec

Téléphone : (514) 393-3444