Réaction de la Société canadienne du cancer à l’Enquête du Collège des médecins du Québec sur la relecture de mammographies

27 mars 2012

Montréal, QC -

La Société canadienne du cancer (SCC) estime que le constat annoncé ce matin par le Collège des médecins du Québec suite à l’enquête de qualité de plus de 22 000 mammographies exige une attention immédiate. Les conclusions du rapport démontrent des failles dans notre système de santé et le fait qu’il faut demeurer très vigilant en matière d’accès aux soins.

La SCC est donc grandement attristée de voir que 109 femmes se battent présentement contre un cancer du sein, très avancé pour certaines, alors qu’elles n’ont pas reçu le suivi approprié lors de leur mammographie de routine. La SCC estime aussi que la situation vécue au cours des derniers mois par des milliers de Québécoises a été des plus stressantes et sans aucun doute très pénible pour les femmes visées et leur entourage.

La SCC tient toutefois à dire aux personnes touchées par le cancer qu’elles doivent continuer à avoir confiance dans les soins qui leur sont donnés. « Les dix recommandations émises ce matin par le Collège des médecins du Québec sont rassurantes, a déclaré Diane Lamontagne, porte-parole de la SCC. Nous croyons que le gouvernement et les professionnels de la santé ont démontré par cette enquête qu’ils sont prêts à répondre aux inquiétudes de la population et à assurer un contrôle de qualité accru en matière de lecture des mammographies. »

La SCC rappelle à toutes les femmes âgées de 50 à 69 ans que la mammographie de dépistage tous les deux ans reste le meilleur moyen de détecter tôt un cancer du sein et d’augmenter les chances de réussite des traitements. La SCC encourage donc toujours les femmes à participer au Programme québécois de dépistage du cancer du sein. Elle tient aussi à préciser que les résultats de cette enquête ne remettent pas en question les autres outils diagnostiques du cancer du sein (échographie, biopsie, tests génétiques) ou le traitement de la maladie (chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie).

Les femmes qui s’inquiètent des résultats de leur mammographie peuvent appeler Info-Santé en composant le 811 ou encore le Service d’information sur le cancer de la SCC au 1 888 939-3333. Sachant que la période d’attente d’un diagnostic de cancer est souvent source d’angoisse, la SCC offre aussi un soutien psychosocial professionnel au même numéro de téléphone.

Pour en savoir plus sur le cancer, veuillez consulter notre site Web à l'adresse cancer.ca.

Renseignements :

André Beaulieu

Conseiller principal, Communication

Société canadienne du cancer

Division du Québec

Téléphone : (514) 393-3444