Une bénévole de la Société reçoit le Prix Heather Crowe dans le cadre du 10e anniversaire de la Loi favorisant un Ontario sans fumée

31 mai 2016

Toronto -

La Société canadienne du cancer est fière de souligner le 10e anniversaire de la Loi favorisant un Ontario sans fumée en célébrant la bénévole des questions d’intérêt public Mary Ransom qui reçoit le Prix Heather Crowe pour ses réalisations importantes dans la création d’un Ontario sans fumée. Mary est bénévole de la Société depuis presque 40 ans avec une ténacité et un dévouement inébranlables envers notre travail pour prévenir le cancer et influencer les politiques favorables à la santé.

La Loi favorisant un Ontario sans fumée a été présentée lors de la Journée mondiale sans tabac en 2006 dans le but de protéger les Ontariens contre les dangers de la fumée secondaire en interdisant le tabagisme dans les lieux intérieurs. La loi a évolué en une approche plus complète de lutte contre le tabac.

« Nous avons vu plusieurs progrès importants dans la lutte contre le tabac depuis l’entrée en vigueur de la Loi favorisant un Ontario sans fumée, comme l’interdiction de tabac aromatisé, l’augmentation des restrictions concernant les étalages de vente et le marketing ciblant les jeunes, et les lieux sans fumée qui incluent maintenant les terrasses et les parcs », dit Rowena Pinto, vice-présidente, affaires publiques & initiatives stratégiques, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario.

Le mouvement pour interdire la fumée secondaire a été mené en partie par Heather Crowe, une non-fumeuse qui a développé un cancer du poumon en raison d’une exposition à la fumée secondaire dans son lieu de travail. Après son diagnostic de cancer elle a commencé à militer pour obtenir des règlements plus sévères sur la fumée secondaire.

Le tabagisme demeure la principale cause de maladie et de décès évitables et est responsable de 30 % de tous les cancers. L’industrie du tabac continue de cibler les jeunes et lutte contre les mesures anti-tabac. La Société et ses bénévoles inlassables comme Mary continueront à militer pour des mesures de lutte contre le tabac plus sévères jusqu’à ce que l’Ontario soit vraiment sans fumée.

Renseignements :

Susan Fekete

Gestionnaire, Communications

Société canadienne du cancer

Téléphone : 613 565-2522 poste : 4985