Nouveaux règlements pour aider à renforcer la Loi favorisant un Ontario sans fumée un excellent pas devant : poursuivons la lancée

07 novembre 2014

TORONTO -

La Société canadienne du cancer accueille favorablement les nouveaux règlements introduits aujourd’hui qui renforceront la Loi favorisant un Ontario sans fumée en interdisant l’usage du tabac sur les terrasses, les terrains de jeux et de sports et la vente de tabac dans les écoles  postsecondaires.

« Nous félicitons le gouvernement de l’Ontario qui introduit avec courage de nouvelles mesures de contrôle qui contribueront à dénormaliser l’usage du tabac et à fournir aux Ontariens et aux Ontariennes une plus grande protection contre la fumée secondaire à l’extérieur, explique Rowena Pinto, vice-présidente, Affaires publiques, Division de l’Ontario de la Société canadienne du cancer. Nous devons continuer à travailler ensemble contre la principale cause évitable de maladie, de décès et de cancer dans la province. »

Les études révèlent que presque tous les fumeurs commencent à fumer avant l’âge de 18 ans. Les règlements proposés aideront à prévenir l’usage du tabac chez les jeunes et à protéger les Ontariens et Ontariennes contre l’exposition à la fumée secondaire.  

« En plus de protéger le public et les employés contre la fumée secondaire, le fait de créer des terrasses et des espaces sans fumée à l’extérieur réduira également l’exposition sociale à l’usage du tabac. Moins les jeunes sont exposés à l’usage du tabac par les adultes, moins ils sont susceptibles de le percevoir comme un comportement normal et de commencer à fumer », affirme Mme Pinto.

Une récente étude, financée par la Société canadienne du cancer, a permis de constater que les personnes qui essaient d’arrêter de fumer sont plus à risque de recommencer lorsqu’elles sont exposées au tabagisme sur les terrasses.

« Comme la Société canadienne du cancer offre du soutien pour aider les fumeurs à renoncer au tabac au moyen de la Téléassistance pour fumeurs, nous savons combien l’abandon peut être difficile, ajoute Mme Pinto. Sentir la fumée ou voir les gens fumer peut déclencher des réactions sensorielles et favoriser la rechute chez une personne qui a récemment renoncé au tabac ou chez un ancien fumeur. »

Les règlements proposés augmenteront aussi le nombre d’endroits où il sera interdit de vendre du tabac en interdisant la vente des produits du tabac dans les campus universitaires et collégiaux. Restreindre la vente du tabac dans les campus postsecondaires aidera à prévenir davantage l’usage du tabac chez les jeunes, particulièrement chez les jeunes adultes. 

Bien que ces règlements soient un pas dans la bonne direction, la Société canadienne du cancer encourage le gouvernement à poursuivre sa lancée en réintroduisant et en adoptant  rapidement une loi pour interdire tous les produits de tabac aromatisés en Ontario, dont ceux au menthol.

À propos de la Société canadienne du cancer
La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour plus d’information, visitez www.cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1-888-939-3333.

 

Renseignements :

Justin Edmonstone

Affaires publiques

Société canadienne du cancer

Division de l’Ontario

Téléphone : 416-323-7026