Les jeunes à TIFF pour éliminer le tabagisme dans les films

08 septembre 2014

Toronto -

Group of young people

En 2013, 86 % des films les plus rentables contenant de l'usage du tabac étaient classifiés à l'intention des jeunes (G, PG, 14A) en Ontario. Il s'agit d'une question sérieuse car la recherche indique que plus les jeunes voient l'usage du tabac dans les films, plus il est probable qu'ils essaient de fumer.

Pour faire la lumière sur ce problème, les jeunes défenseurs de l'intérêt public de la Société canadienne du cancer, en partenariat avec la Coalition ontarienne pour la campagne de films sans fumée, seront les hôtes d'un événement « version du réalisateur » le 6 septembre pendant le Festival international du film de Toronto.

À l'événement, les jeunes éduqueront les visiteurs sur la question, feront une manifestation pacifique et obtiendront des signatures de soutien pour rendre tous les nouveaux films à l'intention des jeunes sans fumée.

 « L'usage du tabac dans les films est une des dernières manières possibles de faire la publicité des produits du tabac auprès des jeunes au Canada et il faut que ça cesse », dit Rakhshan Kamran, jeune défenseur de l'intérêt public de la Société, âgé de 16 ans. L'exposition répétitive au tabagisme à l'écran promouvoit l'usage du tabac comme étant un comportement normal, à la mode et désirable et la plupart des films ne réussissent pas à montrer les effets négatifs pour la santé de l'usage du tabac, comme la dépendance, la maladie et la mort. « Il n'est pas nécessaire d'inclure l'usage du tabac dans les films à l'intention des jeunes car cela ne fait qu'aider l'industrie du tabac à recruter une nouvelle génération de fumeurs. »

Le système de classification des films en Ontario donne accès aux jeunes à plus de films contenant du tabagisme que le système américain. L'an dernier, seulement 34 % des films les plus rentables contenant du tabagisme étaient à l'intention des jeunes aux États-Unis, comparativement à 86 % en Ontario.

« La représentation du tabac dans les films influence les perceptions des gens qu'ils en soient conscients ou non », dit Lorraine Fry, co-présidente, Coalition ontarienne pour la campagne de films sans fumée et directrice exécutive, Association pour les droits des non-fumeurs (ADNF). « C'est la raison pour laquelle les images de tabagisme et de tabac dans les films sont toxiques pour les enfants et les adolescents. »

Les signatures de soutien pour un changement de classificaiton recueillies pendant l'événement seront envoyées à la Commission de contrôle cinématographique de l’Ontario (CCCO) qui est responsable de déterminer les classifications des films paraissant en Ontario. Le ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises qui surveille la CCCO recevra aussi une copie des signatures. Les Ontariens peuvent démontrer leur appui envers des films sans fumée à takeaction.cancer.ca/smokefreemovies.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1-888-939-3333.

Pour plus d'information :

Pascal Ouandji
Spécialiste en communications
Société canadienne du cancer, Division de l'Ontario
613-723-1744, poste 3616
pouandji@ontario.cancer.ca