La Société célèbre l’adoption du projet de loi sur les congés pour aider les familles

29 avril 2014

Toronto -

La Société canadienne du cancer célèbre l’adoption d’une loi qui offrira la sécurité d’emploi aux aidants naturels qui prennent congé pour s’occuper de leurs proches souffrant d’un problème de santé grave.

Le projet de loi 21, Loi de 2013 modifiant la Loi sur les normes d’emploi (congés pour aider les familles), est passé à la troisième lecture et a été adopté à l’assemblée législative de l’Ontario aujourd’hui. Le congé pour aidant naturel permet aux employés de prendre plus de congés que ce qui est présentement permis par les congés familiaux pour raisons médicales, non rémunérés, pour prendre soin ou appuyer un membre de la famille gravement malade.

« Nous remercions tous les députés provinciaux d’avoir adopté cette loi importante qui permettra maintenant aux Ontariens qui doivent s’absenter du travail pour prendre soin d’un proche ayant un cancer, de pouvoir se concentrer sur leur proche plutôt que de se préoccuper de perdre leur emploi », dit Rowena Pinto, vice-présente, Affaires publiques, Société canadienne du cancer, Division de l’Ontario. « Même si nous souhaitons que cette mesure législative débouche sur un congé payé, la sécurité d’emploi aidera grandement à soulager le fardeau. »

Une partie essentielle du combat de la Société contre le cancer est d’influencer les gouvernements municipaux, provincial et fédéral pour qu’ils adoptent des politiques publiques qui aideront à prévenir le cancer et aideront les personnes touchées par le cancer.

FAITS :

  • En 2007, il y avait 2,7 millions d’aidants âgés de plus de 45 ans au Canada.
  • Entre 2002 et 2007, le nombre d’aidants naturels de plus de 45 ans a augmenté de 30 %. Ceci représente une augmentation d’environ 670 000 personnes et la majorité des aidants, 77 %, sont des femmes.
  • Vingt-trois pour cent des Canadiens ont pris soin d’un membre de la famille ou d’un ami souffrant d’un problème de santé grave au cours des 12 derniers mois.
  • Jusqu’à 85 % de tous les soins palliatifs au Canada sont fournis par les membres des familles.
  • Un aidant naturel perd environ 23 % de ses heures de travail potentielles.
  • En 2012, le cancer a été identifié comme étant la deuxième principale raison pour le besoin d’aidant (11 %) et le cancer était la principale raison de prodiguer des soins à un conjoint (17 %).  

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1 888 939-3333 (ATS 1 866 786-3934).

Renseignements :

Justin Edmonstone

Affaires publiques

Société canadienne du cancer

Division de l’Ontario

Téléphone : 416-323-7026