La Société canadienne du cancer honore des chercheurs qui ont un impact international en médecine de précision, en radiothérapie et dans le développement de médicaments

18 novembre 2019

Toronto -

La Société canadienne du cancer (SCC) a dévoilé aujourd’hui les noms des récipiendaires de ses prix les plus prestigieux : les prix d’excellence pour la recherche sur le cancer de la Société canadienne du cancer.

Les récipiendaires des prix 2019 sont à l’origine d’avancées novatrices de la recherche sur le cancer, en particulier dans les domaines de la médecine de précision, de la radiothérapie et du développement de médicaments. Leurs travaux couvrent plusieurs types de cancer et champs de recherche, allant de la compréhension des processus cellulaires sous-jacents à des essais cliniques qui ont transformé la norme de soins pour le cancer dans le monde entier. Ensemble, leurs efforts changent les façons de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer, de même que la vie pendant et après la maladie.

« Les gagnants de cette année ont fait preuve d’un dévouement remarquable envers la cause du cancer. Leurs travaux ont eu un impact considérable sur le milieu de la recherche en oncologie et sur la vie des personnes touchées par le cancer, dit la Dre Judy Bray, vice-présidente de la recherche à la SCC. C’est grâce aux percées en recherche effectuées par des scientifiques comme les récipiendaires de nos prix que le taux global de survie au cancer est passé de 55 % au début des années 1990 à 63 % aujourd’hui, et je n’ai aucun doute que nous assisterons à d’autres progrès issus de la recherche. »

Les prix d’excellence visent à promouvoir et à reconnaître les réalisations exceptionnelles et les progrès dans la recherche sur le cancer au Canada. Les candidatures à l’obtention d’un prix sont évaluées par un comité de sélection composé d’éminents chercheurs canadiens siégeant au Conseil consultatif de la recherche de la SCC et d’anciens récipiendaires des prix. Chaque prix est assorti d’une contribution financière pour appuyer le projet de recherche du récipiendaire. Les gagnants des prix seront honorés aujourd’hui à Toronto lors d’une cérémonie animée par l’acteur canadien Allan Hawco.

« Comme on prévoit qu’un Canadien sur deux aura un cancer au cours de sa vie, il faut faire encore beaucoup plus pour créer un monde où aucun Canadien n’aura à craindre le cancer, ajoute la Dre Bray. C’est pourquoi nous continuons d’investir dans la recherche novatrice à fort impact sur le cancer, dans des communautés au Canada, pour aider les gens à vivre plus longtemps et améliorer leur qualité de vie. Nous remercions les titulaires de nos subventions de recherche, qui travaillent sans relâche pour nous aider à atteindre ce but, et nous remercions nos donateurs qui rendent tout cela possible. »

Voici la liste des récipiendaires de cette année :

Récipiendaire du prix Bernard et Francine Dorval : Dr Benjamin Haibe-Kains, Centre de cancérologie Princess Margaret (Toronto, Ontario)


Le Dr Benjamin Haibe-Kains est un scientifique des données et une autorité dans le domaine de la médecine computationnelle, une approche de compréhension de la maladie humaine basée sur l’application des mathématiques, des statistiques et de l’informatique. Dans le cadre de ses recherches, le Dr Haibe-Kains utilise de vastes ensembles de données génétiques et cliniques pour élaborer de meilleures méthodes de diagnostic et de traitement du cancer. Il a grandement contribué aux progrès accomplis en médecine de précision pour le cancer. Ses travaux ont révélé de nouvelles signatures génétiques pour différents types et sous-types de cancer, ce qui s’est traduit dans la pratique clinique par de nouveaux tests permettant de mieux diagnostiquer le cancer et en prévoir l’évolution.

Récipiendaire du prix O. Harold Warwick : Dr Timothy Whelan, Université McMaster (Hamilton, Ontario)


Le Dr Timothy Whelan est un radio-oncologue et un chercheur décrit par ses pairs comme une sommité mondiale dans le domaine de la radiothérapie pour le cancer du sein. Il a mené des études révolutionnaires ayant montré, d’une part, qu’une radiothérapie abrégée est aussi sûre et efficace qu’une radiothérapie de plus longue durée et, d’autre part, qu’une nouvelle stratégie de radiothérapie procure des bienfaits en réduisant le risque de récidive de la maladie et en prolongeant la survie. Par suite des études du Dr Whelan, ces nouvelles stratégies de traitement ont été adoptées partout dans le monde comme nouvelle norme de soins. Les personnes atteintes d’un cancer du sein ont ainsi pu recevoir des soins améliorés et profiter davantage de la vie, plus longtemps.

Récipiendaire du prix Robert L. Noble : Dr Jerry Pelletier, Université McGill (Montréal, Québec)

Le Dr Jerry Pelletier est un spécialiste de renommée internationale en recherche sur la traduction, le processus par lequel les protéines sont fabriquées. La traduction est essentielle à la croissance des cellules, mais peut conduire au cancer si elle dérape. Le Dr Pelletier est reconnu partout dans le monde pour ses contributions déterminantes sur les processus de déclenchement et de contrôle de la synthèse des protéines. Il a aussi recensé plusieurs nouveaux médicaments qui peuvent arrêter la fabrication des protéines et se sont révélés très prometteurs contre plusieurs différents cancers. Grâce à ses travaux, de nouveaux médicaments sont en cours d’évaluation et de développement pour le traitement du cancer et de nombreuses autres maladies.

Corécipiendaire du prix William Rawls : Dr Darren Brenner, Université de Calgary (Calgary, Alberta)

Le Dr Darren Brenner est un épidémiologiste qui, dans le cadre de ses travaux, cherche à comprendre comment le mode de vie et l’environnement interagissent avec la génétique pour modifier le risque de cancer. Il a apporté une contribution importante à la recherche sur la lutte contre le cancer au Canada, en plus d’établir un programme de recherche axé sur la prévention du cancer par l’étude du mode de vie, des voies moléculaires et génétiques et du risque de cancer. Les recherches du Dr Brenner ont fait ressortir l’impact majeur des facteurs de risque modifiables sur l’incidence du cancer, et mis en lumière le fardeau évitable de cancer au Canada. Ses résultats vont orienter les futures recherches en prévention et aider à élaborer de nouveaux programmes et de nouvelles politiques en matière de prévention du cancer.

Corécipiendaire du prix William Rawls : Dr David Palma, Université Western (London, Ontario)

Le Dr David Palma est reconnu à l’échelle mondiale comme une autorité dans le domaine de la radio-oncologie. Son étude, la première du genre, a montré qu’une radiothérapie ciblée à fortes doses peut prolonger la survie et retarder l’évolution d’un cancer qui s’est propagé à un nombre limité de sites. Ces résultats donnent lieu à un changement de pratiques et offrent de nouveaux espoirs aux personnes présentant des métastases limitées. Le Dr Palma s’est également illustré en améliorant l’enseignement médical et est l’auteur à succès de Taking Charge of Cancer: What You Need to Know to Get the Best Treatment (« Prendre le cancer en main : Ce que vous devez savoir pour obtenir le meilleur traitement possible »), un livre qui fournit aux personnes atteintes de cancer et à leurs familles des conseils pratiques pour obtenir les soins de la meilleure qualité possible.


À propos de la recherche à la Société canadienne du cancer
La SCC est l’organisme de bienfaisance national qui investit le plus dans la recherche sur le cancer au Canada. Nous finançons des chercheurs qui sont des chefs de file dans leur champ d’expertise et qui ouvrent la voie à de futures avancées dans la façon de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer, et de vivre pendant et après la maladie. L’an dernier, la SCC a investi près de 40 millions de dollars dans des projets de recherche prometteurs au pays. Toutefois, près de 50 % des projets de recherche hautement prioritaires n’ont pu être financés, faute de fonds. Avec l’appui des Canadiens, nous pouvons permettre à plus de chercheurs de faire des découvertes qui auront un impact, partout dans le monde, sur la vie des personnes touchées par le cancer.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer (SCC) est le seul organisme de bienfaisance national à sou-tenir les personnes touchées par tous les types de cancer, dans toutes les communautés au pays. Aucune autre organisation ne fait la même chose que nous. Nous sommes la voix des femmes et des hommes qui ont le cancer à cœur. Nous finançons des projets de recherche novateurs, nous fournissions un réseau d’aide pour toutes les personnes touchées par le cancer et nous incitons les gouvernements à apporter d’importants changements sociaux.

Aidez-nous à faire une différence. Composez le 1 888 939-3333 ou visitez cancer.ca dès aujourd’hui.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :


Betty Zou
Gestionnaire, Communications sur la recherche
Société canadienne du cancer
Téléphone : 416 934-5340

La Société canadienne du cancer (SCC) est le seul organisme de bienfaisance national à soutenir les personnes touchées par tous les types de cancer, dans les communautés à travers le pays. Aucune autre organisation ne fait la même chose que nous. Nous sommes la voix des femmes et des hommes qui ont le cancer à cœur. Nous finançons des projets de recherche novateurs, nous fournissons un réseau d’aide pour toutes les personnes touchées par le cancer et nous incitons les gouvernements à apporter d’importants changements sociaux.

Ensemble, agissons contre le cancer. Appelez-nous au 1 888 939-3333 ou visitez cancer.ca aujourd’hui.