Fiche d’information médias : Statistiques canadiennes sur le cancer : Rapport spécial de 2018

13 juin 2018

Toronto -

Nouveau contenu cette année

Le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer : Rapport spécial de 2018 sur l’incidence du cancer selon le stade a été lancé aujourd’hui par la Société canadienne du cancer en partenariat avec l’Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada, et en collaboration avec les registres du cancer provinciaux et territoriaux.

Le rapport ne contient pas de prévisions sur l’incidence de cancer ni sur la mortalité par cancer pour 2018, mais fournit de nouvelles données sur le cancer au Canada par stade au moment du diagnostic. Ces données sont un complément aux statistiques présentées dans les publications précédentes et apportent un nouvel éclairage utile sur le fardeau du cancer au Canada et sur ce qui peut être fait pour le réduire. L’édition 2019 des Statistiques canadiennes sur le cancer comprendra des estimations mises à jour pour les nouveaux cas de cancer, les décès par cancer et la survie.

Les statistiques ci-dessous sont des estimations pour 2017 qui demeurent valides jusqu’à la publication du rapport de 2019. Nous y avons ajouté de nouveaux renseignements sur le stade du cancer au moment du diagnostic.

Les faits en bref

  • On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.
  • Selon les estimations, 206 200 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer (excluant les cas de cancer de la peau autre que le mélanome) en 2017.
  • Le cancer est la première cause de mortalité au Canada. On prévoit que 1 Canadien sur 4 mourra de la maladie.
  • On estime qu’environ 80 800 Canadiens sont morts d’un cancer en 2017.
  • On estime que depuis le pic du taux de mortalité par cancer observé au Canada en 1988, plus de 179 000 décès ont été évités grâce aux efforts de prévention du cancer et de lutte contre la maladie.
  • Le taux de survie au cancer après cinq ans est passé de 25 % dans les années 1940 à 60 % aujourd’hui.

Cancers courants

  • En 2017, les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate représentaient la moitié des cas nouvellement diagnostiqués.
  • Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent dans l’ensemble (14 % de tous les cancers diagnostiqués) et la première cause de mortalité par cancer. L’an dernier, il a entraîné chez les Canadiens plus de décès (21 100) que les cancers colorectal, du sein et de la prostate réunis (18 500).
    • Le tabagisme cause plus de 85 % des cas de cancer du poumon.
    • On estime qu’entre 1989 et 2012, les efforts de prévention et de lutte contre le cancer ont permis d’éviter 31 660 décès par cancer du poumon.
    • Environ 70 % des cancers du poumon ont été diagnostiqués une fois qu’ils se sont propagés à une autre partie du corps (stade 4).
  • Le cancer colorectal est le deuxième type de cancer le plus fréquent (13 % de tous les cancers diagnostiqués).
    • Parmi les causes de mortalité par cancer, le cancer colorectal est au deuxième rang chez les hommes et au troisième rang chez les femmes, et compte pour 12 % de tous les décès dus au cancer.
    • Les taux de mortalité par cancer colorectal continuent de diminuer chez les hommes et les femmes, ce qui est probablement attribuable en grande partie à l’amélioration du dépistage, du diagnostic et du traitement.
    • Environ 50 % des cancers colorectaux ont été diagnostiqués tardivement (stade 3 ou 4).
  • Le cancer du sein demeure le cancer le plus fréquent chez les Canadiennes.
    • On prévoit que 1 Canadienne sur 8 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie.
    • On estime qu’en 2017, 26 300 femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein et que 5000 femmes ont été emportées par cette maladie.
    • Le taux de mortalité par cancer du sein a chuté de 44 % depuis 1988, probablement en raison d’un diagnostic précoce grâce aux progrès accomplis dans le dépistage et le traitement.
    • Plus de 80 % des cancers du sein chez les femmes sont diagnostiqués tôt (stade 1 ou 2).
  • Le cancer de la prostate demeure le cancer le plus fréquent chez les hommes canadiens.
    • On prévoit que 1 homme canadien sur 7 recevra un diagnostic de cancer de la prostate au cours de sa vie.
    • On estime qu’en 2017, 21 300 hommes ont reçu un diagnostic de cancer de la prostate et que 4100 hommes ont été emportés par cette maladie.
    • Le taux de mortalité par cancer de la prostate est en baisse, ce qui reflète probablement les améliorations du traitement.
    • Près de 75 % des cancers de la prostate ont été détectés à un stade précoce.

Impact du vieillissement de la population

  • Le nombre de cas de cancer ne cesse d’augmenter chaque année, surtout en raison de l’augmentation et du vieillissement de la population au pays. Les Statistiques canadiennes sur le cancer 2015 prévoyaient que le nombre annuel moyen de cas de cancer pour la période 2028-2032 serait de 79 % supérieur à celui enregistré pendant la période 2003-2007.
  • En 2017, on a estimé que 89 % de tous les cas de cancer diagnostiqués au Canada le seront chez les 50 ans et plus et 45 %, chez les 70 ans et plus.
  • La quasi-totalité des décès par cancer au Canada surviendront chez les personnes de 50 ans et plus (96 %); la plupart de ces personnes (65 %) auront 70 ans et plus.
  • Avec la hausse continue du nombre de nouveaux cas de cancer, le système de soins de santé canadien fait face à une demande croissante de services liés au cancer, notamment pour le diagnostic, le traitement, les soins palliatifs et le soutien aux survivants.

À propos des statistiques canadiennes sur le cancer

Le rapport Statistiques canadiennes sur le cancer est le fruit d’un partenariat entre la Société canadienne du cancer, l’Agence de la santé publique du Canada et Statistique Canada, en collaboration avec les registres du cancer provinciaux et territoriaux. Depuis plus de 30 ans, cette publication fournit des renseignements qui orientent la prise de décision sur le soutien et les services nécessaires et sur les recherches à mener. Elle aide aussi à évaluer l’impact de la prévention, de la détection précoce et du traitement. Pour en savoir plus concernant les Statistiques canadiennes sur le cancer, visitez cancer.ca/statistiques.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et à nos bénévoles, la SCC est l’organisme qui a le plus d’impact, sur le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer pour toujours. Pour en savoir plus sur le cancer, visitez cancer.ca ou appelez sans frais notre Service bilingue d’information sur le cancer au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

André Beaulieu
Directeur des communications
Société canadienne du cancer
abeaulieu@quebec.cancer.ca
514 919-8327

Jasmine Goupil
Relationniste
jasmine@jasminegoupil.com
514 576-6611