La Société canadienne du cancer honore des chercheurs dont les travaux ont un impact international par des prix prestigieux

20 septembre 2018

Toronto -

La Société canadienne du cancer (SCC) a annoncé aujourd’hui les noms des récipiendaires de ses prix les plus prestigieux : les prix d’excellence pour la recherche contre le cancer de la Société canadienne du cancer.

Les récipiendaires des prix pour l’année 2018 changent notre façon de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer, et de vivre pendant et après la maladie, et ils contribuent aux avancées qui changeront la donne dans la recherche sur le cancer.

« Avec 1 Canadien sur 2 qui devrait recevoir un diagnostic de cancer au cours de sa vie, les percées réalisées dans la recherche grâce aux travaux de ces chercheurs dévoués ont profité, et continueront de profiter, à des millions de personnes, selon la Dre Judy Bray, vice-présidente de la recherche à la Société canadienne du cancer. Nous sommes convaincus que ces chercheurs continueront d’accélérer les progrès dans la lutte contre le cancer, aidant ainsi les Canadiens à vivre pleinement, plus longtemps, et en meilleure santé. »

« Ce sont les généreux donateurs de partout au pays qui rendent possible le financement de projets de recherche tels que ceux dirigés par les récipiendaires de ces prix, a poursuivi la Dre Bray. Les gagnants d’aujourd’hui sont de véritables chefs de file dans leur champ d’expertise, et ils continuent d’ouvrir la voie à de futures avancées dans la recherche grâce au dévouement dont ils font preuve envers la cause du cancer. »

Les prix d’excellence visent à promouvoir et à reconnaître les réalisations exceptionnelles et les progrès dans la recherche sur le cancer au Canada. Les candidatures à l’obtention d’un prix sont évaluées par un comité de sélection composé de membres du Conseil consultatif de la recherche de la SCC et d’anciens récipiendaires des prix. Chaque prix est assorti d’une contribution financière pour appuyer le projet de recherche du récipiendaire. Les gagnants des prix seront honorés lors d’une cérémonie qui se tiendra à Toronto au mois de novembre.

Voici la liste des récipiendaires de cette année :

Récipiendaire du prix Bernard et Francine Dorval : le Dr Paul Boutros, de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer (Toronto, Ontario)

Le Dr Paul Boutros est décrit par ses collègues comme une grande vedette dans son domaine. Ses travaux visent à découvrir de nouvelles signatures génétiques susceptibles d’améliorer le diagnostic et le pronostic du cancer, et de guider la mise au point de thérapies personnalisées pour les patients. Pour y parvenir, son équipe crée de puissants programmes informatiques capables de chercher dans d’importantes quantités de données provenant d’échantillons de tumeurs, afin d’identifier certaines caractéristiques génétiques uniques qui détermineront la façon dont une tumeur réagit à un médicament et les chances de guérison d’un patient.

Corécipiendaire du prix O. Harold Warwick : le Dr J. Gregory Cairncross, de l’Université de Calgary (Calgary, Alberta)

Le Dr J. Gregory Cairncross est un expert international de la recherche sur le cancer du cerveau, dont les travaux ont eu un impact durable et important sur la façon de traiter et d’étudier cette maladie. Il a été le premier à découvrir que les oligodendrogliomes, un type de cancer du cerveau qui représente près de 20 % des tumeurs primitives au cerveau, pouvaient être traités de façon efficace grâce à la chimiothérapie, et qu’une anomalie génétique spécifique que l’on trouve dans ce type de tumeur cérébrale permettait de déterminer si un patient réagirait ou non à un traitement de chimiothérapie.

Corécipiendaire du prix O. Harold Warwick : le Dr Kerry Courneya, de l’Université de l’Alberta (Edmonton, Alberta)


Le Dr Kerry Courneya est un pionnier dans le domaine de l’exercice physique en oncologie. Ses recherches portent sur l’influence de l’exercice physique pour aider les personnes atteintes de cancer à se préparer à leurs traitements, à en supporter les symptômes et les effets secondaires, à récupérer après les traitements et à vivre plus longtemps. Le Dr Courneya est surtout reconnu pour ses études fondamentales qui démontrent à quel point l’exercice physique améliore la qualité de vie des survivants du cancer du sein et du cancer colorectal. Grâce à ses travaux, les patients reçoivent désormais des conseils en matière d’exercice, de saine alimentation et de gestion du poids, au moment du diagnostic, mais aussi tout au long de leur expérience avec le cancer, ce qui les aide à vivre pleinement et plus longtemps.

Récipiendaire du prix Robert L. Noble : la Dre Pamela Ohashi, du Centre de cancérologie Princess Margaret (Toronto, Ontario)

La Dre Pamela Ohashi est un chef de file de réputation internationale dans le domaine de l’immunologie du cancer, un secteur de la recherche qui porte sur le rôle joué par le système immunitaire dans le développement et la progression du cancer. Ses travaux nous ont aidés à mieux comprendre la façon de réagir du système immunitaire en présence d’une tumeur, et comment exploiter ce potentiel afin de traiter la maladie. Sous sa supervision, le Centre de cancérologie Princess Margaret est devenu le premier site au Canada à proposer des essais cliniques en immunothérapie s’appuyant sur le transfert adoptif de lymphocytes T. Dans le cadre de cette approche, les globules blancs sont prélevés dans l’organisme du patient, modifiés en laboratoire afin d’améliorer leur capacité à lutter contre le cancer, puis réintroduits dans l’organisme du patient.

Corécipiendaire du prix William Rawls : le Dr Rodger Tiedemann, du Centre de cancérologie Princess Margaret (Toronto, Ontario)


Le Dr Rodger Tiedemann est une étoile montante de la recherche sur le myélome multiple. Le myélome multiple est un cancer qui prend naissance dans un type de globule blanc appelé plasmocyte. Dans le cadre d’une recherche innovatrice, le Dr Tiedemann a démontré qu’il existe des plasmocytes atypiques qui rendent le myélome multiple résistant à un médicament-clé utilisé en chimiothérapie. Cette découverte a mis fin à près de 20 ans de controverses sur le développement de la résistance au traitement dans le cas du myélome multiple, et a fourni des indications précieuses pour le développement de nouvelles stratégies en vue de combattre cette résistance.

Corécipiendaire du prix William Rawls : la Dre Gelareh Zadeh, du Toronto Western Hospital, dans le Réseau universitaire de santé (Toronto, Ontario)

La Dre Gelareh Zadeh est une neurochirurgienne et chercheuse décrite par ses collègues comme étant en montée vertigineuse vers le sommet. Dans sa pratique clinique et ses recherches, elle se concentre sur les tumeurs cérébrales, plus particulièrement les glioblastomes, les méningiomes et les schwannomes. Elle a publié des études fondamentales sur les caractéristiques génériques uniques qui sont associées à ces types de cancer, ouvrant la voie à des approches axées sur la médecine de précision pour ces patients.

-30-
À propos de la recherche à la Société canadienne du cancer

La SCC est l’organisme de bienfaisance national qui investit le plus dans la recherche sur le cancer au Canada. L’an dernier, la SCC a investi près de 50 millions de dollars dans des projets de recherche susceptibles de changer la donne. Les chercheurs que nous subventionnons sont des chefs de file dans leur champ d’expertise, et ils ouvrent la voie à de futures avancées dans la façon de prévenir, de diagnostiquer et de traiter le cancer, et de vivre pendant et après la maladie. Mais il reste encore beaucoup de progrès à accomplir. Près de 60 % des projets de recherche prioritaires n’obtiennent pas de financement par manque de fonds pour les appuyer. Imaginez l’impact que nos chercheurs pourraient avoir si nous pouvions financer 100 % de ces projets. Grâce au soutien des Canadiens, nous pourrons subventionner un plus grand nombre de chercheurs de talent pour faire des découvertes qui agiront sur le fardeau du cancer dans le monde.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l'éradication du cancer et l'amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez sans frais le Service d’information sur le cancer, un service bilingue, au 1 888 939-3333 (ATS 1 866 786-3934).

Personne-ressource:


Rosie Hales
Spécialiste des communications
Société canadienne du cancer
416 934-5338