Au Canada, moins d’une femme sur 5 a recours à une reconstruction mammaire après une mastectomie

03 octobre 2017

Toronto -

On estime à 26 300 le nombre de femmes qui devraient recevoir un diagnostic de cancer du sein cette année au Canada, ce qui en fait le type de cancer le plus courant au pays. De ce nombre, chaque année, environ 6000 femmes ont recours à une mastectomie. Et de façon surprenante, moins d’une femme sur 5 (16 %) recourt à une reconstruction mammaire après une mastectomie, ce qui représente moins de la moitié du nombre de femmes qui font ce choix aux États-Unis (38 %).

« Bien que les femmes puissent avoir de nombreuses raisons personnelles de ne pas opter pour une reconstruction mammaire, le manque de sensibilisation à la question et la difficulté d’accès à de l’information appropriée au moment où elles en ont besoin représentent un problème important pour les femmes, en particulier pour celles qui habitent loin de grands centres urbains », d’expliquer Natalie Witkin, de la Société canadienne du cancer.

Pour aider à résoudre ce problème, la Société canadienne du cancer organise 25 événements partout au Canada au cours du mois d’octobre, qui est le Mois de la sensibilisation au cancer du sein. Ces événements, appelés Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein, permettent de promouvoir l’éducation, la sensibilisation ainsi que l’accès à une chirurgie de reconstruction mammaire après une mastectomie. La Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein permet de réunir des survivantes du cancer du sein, des femmes qui sont actuellement touchées par la maladie et d’autres qui présentent un risque élevé de la développer, et certains des meilleurs chirurgiens spécialistes de la reconstruction mammaire. L’objectif est d’aider les femmes à prendre des décisions éclairées en leur permettant d’acquérir les connaissances et la confiance dont elles ont besoin au sujet des options de reconstruction.

« Les chirurgiens plastiques et spécialistes de la reconstruction ne font généralement pas partie de l’équipe médicale qui s’occupe du plan de soins initial, qui met l’accent sur le traitement de la maladie, de préciser le Dr Mitchell Brown, chirurgien plastique et initiateur de la Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein. Cependant, pour de nombreuses femmes, la reconstruction mammaire pourrait constituer une étape cruciale dans le processus de guérison. »

Le salon Show & Tell

L’un des éléments les plus populaires de la Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein de la Société canadienne du cancer est le salon Show & Tell*. Cette expérience privilégiée et intimiste permet aux femmes de constater les résultats de réelles opérations de reconstruction, ainsi que de connaître les expériences de femmes qui ont subi une chirurgie de reconstruction mammaire.

« Le salon Show & Tell est une fantastique expérience. On a l’occasion d’y rencontrer des femmes qui sont passées par ce que l’on est soi-même en train de vivre. C’est une chose que de discuter de reconstruction mammaire avec un médecin et de voir des photos sur Internet, mais c’est une expérience tout à fait unique que d’en voir les résultats dans la vraie vie », de raconter Dana Kendal, une survivante du cancer du sein.

Dana était mère de deux jeunes enfants lorsqu’elle a reçu un diagnostic de cancer du sein, en 2010. Dans le cadre de ses traitements, elle a dû subir l’ablation de son sein droit, 6 séances de chimiothérapie et 25 séances de radiothérapie. Puis elle a pris part à une Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein, à la suite de laquelle elle a opté pour la reconstruction mammaire.

« Après l’opération de reconstruction, j’ai recommencé à me sentir moi-même. Lorsqu’on est atteint d’un cancer, on peut avoir le sentiment que la maladie est en train de prendre le contrôle de notre vie, mais le fait d’avoir subi une chirurgie de reconstruction mammaire m’a aidée à me convaincre que je pouvais en reprendre à nouveau le contrôle. Cela m’a aidée à reprendre possession de mon corps », d’expliquer Dana Kendal.

La Journée de sensibilisation à la reconstruction du sein en est maintenant à sa 7e année, et l’événement est organisé dans plus de 30 pays aujourd’hui. Pour de plus amples renseignements, et pour savoir où se tient l’événement, visitez le site www.bra-day.com (site en anglais seulement).

*Le salon Show & Tell est fermé aux médias. Seules les femmes y sont admises.

À propos du cancer du sein à la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer s’efforce de bâtir un monde où plus aucun Canadien n’aura à craindre le cancer. En tant que plus important organisme de bienfaisance national dans le domaine du cancer au Canada, nous appuyons la recherche de qualité sur le cancer du sein, éduquons les femmes sur les avantages d’une détection précoce, et offrons de l’information et du soutien aux femmes et aux hommes qui sont touchés par le cancer du sein, à leurs familles et à leurs aidants.

La SCC est l’organisme de bienfaisance national qui finance le plus la recherche sur le cancer du sein au Canada. Jusqu’à présent, cette année seulement, nous avons consacré 12 millions de dollars au financement d’une vaste sélection de projets de recherche sur le cancer du sein.

À propos de la Société canadienne du cancer

La Société canadienne du cancer (SCC) est un organisme bénévole national à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et à nos bénévoles, la SCC est l’organisme qui a le plus d’impact, sur le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Pour de plus amples renseignements, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934)

Renseignements :

Lauriane Ayivi

Coordonnatrice, Communications et relations publiques

Société canadienne du cancer

514 255-5151, poste 22417

lauriane.ayivi@quebec.cancer.ca